Fairy Tail : La Guerre des Mondes !


Combattez pour votre survie, pour les guildes et pour les Mondes !
 
AccueilPortailRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Mer 14 Nov - 13:11

Eucliffe Azusa
"The Music is my Life"

15 ans - Sabertooth - Hétéro' - Haku no Merodi
Caractère

Décrire un caractère ? Celui de qui ? Qu'est-ce que c'est qu'ce zouf. Azusa aideuh moiiii ! Pourquoi tu parles avec des panneaux ? Ah 'key t'a pas le droit de parler. C'toi que je dois décrire c'est ça ? En gros tu me refile ton boulot comme ça. Comment ça "Ben ouais !" j'ai pas que ça à faire moi ! Arrête de me regarder avec ces yeux là, tu sais bien que ça prend pas avec moi. Allez arrête.... Bon okey, mais c'est bien parce que c'est toi et que j'ai pas le choix. Bon allez. Baisse tout de suite ces panneaux si tu veux pas le faire toi même ! Et puis je ne dirais jamais que tu es "Gentille, Adorable, Trognonne, A croquer ou même Sympa" car ce n'est vraiment pas le cas. Me regarde pas comme ça c'est vrai ! Il n'y a que la vérité qui blesse ~ Donc assied toi et écoute attentivement. Bien. Hum par quoi vais-je commencer ? Ah je sais ! Tu es un Monstre. Un Démon. Tu es cruelle et impitoyable. Tu le sais-ça ? Non bien sûr, personne n'ose se regarder dans une glace pour savoir réellement qui il est donc tu ne dois forcément pas le savoir. Mais malgré ça, tu t'attire la sympathie des gens car malgré ton manque incroyable de compassion, tu peux être aussi douce et gentille qu'une fille normale. Oui tu n'es pas normale. Tout simplement parce que tu peux être aussi cruelle que gentille. Aussi brutale que douce. En fait ça dépend de tes humeurs. Et comme tu as des sautes d'humeur rapides et bizarres, souvent ça surprend. Restons dans ce registre. Lorsque tu combat un adversaire tu n'as aucune pitié, tu n'hésite jamais à l'envoûter grâce à ta magie, pour ensuite, tel un coup de vent, passer derrière lui et lui trancher la gorge. Si, si, c'est vrai, je t'assure. Peut être que tu ne t'en rend pas compte, mais je t'ai souvent observée, et ce depuis longtemps, je te connais donc par cœur, et tu n'as jamais changé. Que ce soit dans ton enfance ou ton adolescence, qui n'est d'ailleurs point finie. La seule personne pour qui tu es devenue un peu plus gentille c'est ton frère. C'est lorsque tu as légèrement changé pour lui plaire que tes sautes d'humeurs ont commencées d'ailleurs. Toi qui l'observais de loin, l'épiant à chaque occasion. Tu t’entraînais vraiment dur pour devenir puissante et pouvoir te présenter devant lui sans qu'il ai honte d'avoir une sœur aussi faible que toi. Je t'assure. Et puis, je sais bien que tu protège ton cœur d'une carapace incassable. Car personne, même pas moi n'a réussi à te la briser en ce jour. Je sais qu'au fond, tu as une douleur que tu veux enfermer et oublier, alors ne nie pas. Quoi, tu veux que je change de sujet ? Soit. Je vois bien tes yeux qui commencent à luiser à la lumière du jour, alors je vais accéder à ta requête. Je vais donc parler de ton appétit. Tu es très gourmande. Surtout des sucreries ! Tu ne peux vraiment pas t'empêcher de manger ces choses pleines de calories. Et jamais personne n'a pu t'en empêcher non plus. Tu es tellement féroce que quand tu montre les dents, tout ceux qui te tiennent pour t'empêcher de te jeter sur un gâteau te lâchent d'un geste rapide et s'éloignent de plusieurs mètres. Qu'est-ce que j'ai pu en rire. D'ailleurs, tu as toujours aimé rire, toi aussi. Tu a une joie de vivre incomparable à celle des autres lorsque tu te laisse aller. Seulement, tu ne te laisse pas tout le temps aller à tes émotions, et tu reste souvent sérieuse. Alors j'attends avec impatience le jour où tu sortiras définitivement de ta coquille et où je pourrai rire avec toi. Tu sais, je t'ai toujours admiré. Avec ta grande puissance que tu utilise pour défendre les autres, car tu as toujours été très protectrice, ton sourire charmeur et ton incroyable intelligence. Et aussi pour ta rapidité. Tu as passé plusieurs années à t'entraîner à la manière des ninjas et tu te bas avec le même style. Tu es rapide précise et tu as même appris quels points du corps il fallait toucher pour plonger sa victime en léthargie ou bien la tuer. Tu te demande sûrement comment je sais tout ça. Et bien moi, durant toute ta vie, je t'observai, je veillais sur toi, alors il est tout à fait normal que je sache tout ça. Je voulais te protéger. Mais aujourd'hui c'est toi qui est le plus en mesure de protéger ce à quoi tu tiens, et pour ça, je te fais confiance. Mhh... Oh et une ou deux autres choses. Dormir, c'est comme manger pour toi. Tu peux passer des journées entières allongée dans ton lit en train de dormir. Tu ne manque jamais une occasion de te prélasser sur ton matelas bien douillet, la tête enfoncée dans quelques coussins éparpillés. Et aussi tu aimes la musique. Non, tu adores la musique. C'est toute ta vie, d'ailleurs, dès que tu as un coup d'blues ou que tu cherche à te changer les idées, tu gratte avec passion les cordes cuivrées de ta guitare, faisant progresser ta magnifique voix au fil de la mélodie. Tu as toujours chanté extraordinairement bien. Et tu as toujours joué de la guitare avec une telle passion et tant d'expérience qu'on se prend au rythme des notes de musiques. Oui on voit dès le premier instant que tu joue de la guitare professionnellement et depuis bien longtemps.

Physique

Quoi ?! Il faut maintenant que je te décrive physiquement ?! Tu rigole j'espère ! Oh tu parles encore avec ces fichus panneaux ! Et en plus tu ose me dire que tu est tout à fait sérieuse. Tu n'imagine même pas le temps que j'ai pu passer sur ta description mentale alors pour le physique ça risque d'être encore plus long ! C'est décidé, tu te débrouille. Et dis pas que t'as besoin de moi, tu peux très bien le faire toute seule. Ah, et si je le fais tu m'offre quoi ? Du Nutella ? Pas assez imposant. Des gâteaux ? Non plus. Des bonbons ? .... Je suis ta femme ! Enfin façon de parler bien sûr.. Et si tu ajoute des sodas je peux même la faire tout de suite. Alors par quoi vais-je commencer ? Ton visage me semble être l'idéal pour un bon commencement. Que dire de lui... Il est fin, d'une teinte claire qui fait légèrement ressortir tes lèvres pulpeuses. Ton nez se démarque à peine dans l'étendue de te peau lisse sans défauts, tandis que tes grands yeux d'un gris foncé ressortent largement, t'offrant une vision du monde à ta manière. Ah, tes yeux. Ils en ont charmé plus d'un. Il suffisait que tu battent simplement des cils pour qu'ils te tombent tous dans les bras. Enfin tomber dans tes bras, ils seraient très mal tombés car je sais que tu n'aurai pas bougé le plus petit de tes doigts pour les rattraper. Pire, tu aurai même sûrement rit en les voyant s'écraser lamentablement sur le sol. Et ils auraient à jamais essayé de reprendre leurs cœurs que tu leur avais impitoyablement volé. Et tu ne leur rendrai sûrement jamais. Mais passons à autre chose. Tes cheveux par exemple. Ils sont blonds, mi-longs et magnifiques. Sous un soleil d'été, ils rayonnent et finissent presque par avoir une teinte dorée. Ils rebiquent légèrement dans ton cou, donnant un style particulier à ton dégradé court. Tu attaches souvent ta mèche avec quelques barrettes minces et blanches. Et aussi, quelquefois, tu glisse un ruban blanc parmi ta chevelure d'ange. Accessoirement, il n'y a rien que tu porte quotidiennement, sauf une chaîne que tu as autour de ton cou et qui représente une note de musique. Une clé de sol si je ne m'abuse. Elle ne te quitte jamais. Si je me souviens bien, c'est ton frère qui te l'as offerte. C'est ton bien le plus précieux, tu y tiens même plus qu'à ta propre vie. Je t'ai vu bon nombre de fois t'énerver contre des gosses qui te l'avaient volé. Je me rappelle aussi la fois où un garçon de deux ans ton aîné te l'avait arrachée. Tu es entrée dans une colère noire et tu as manqué d'envoyer ce pauvre type à l'hôpital. Par chance, le pendentif était intacte mais tu as tout de même dû faire réparer la chaîne. A cette époque tu devais avoir 7 ou 8 ans, je ne sais plus très bien, mais ce que j'ai retenu, c'est qu'il ne fallait jamais toucher à ton collier. Niveau vestimentaire, tu varie, mais je te vois souvent vêtue d'une salopette courte et blanche, nouée à la taille par un ruban orange, avec dessous un haut de maillot de bain noir. A ceci, tu associe des bottes d'un style particulier, qui ne va parfaitement qu'à toi. En fait, tout les styles, aussi diverses et variés soit-ils, te vont. Tu peux passer de l'uniforme lycéen à une robe de mariée sans que l'un ou l'autre ne t'aille moins bien. Tu as une chance exceptionnelle car tu es fine et bien proportionnée malgré la quantité énorme de sucreries que tu avales. En gros, tu manges autant que tu veux et tu ne prends pas un seul petit gramme. Le rêve quoi. Même si tu n'es pas vraiment grande, ou même plutôt petite, tu est super mignonne ! Oh et j'ai failli oublier. Sur ton bras gauche, juste en dessous de l'épaule le nombre "02" t'es tatoué en rouge bordeau. Tu as voulu avoir cette marque sur ton épaule, pour montrer à tous que tu étais le second enfant de la famille Eucliffe, et aussi que tu étais la seconde présumée plus puissante. Le premier étant ton frère. Ton plus grand rêve est de le surpasser un jour, non ? Ah oui désolée, ce n'est pas maintenant que je dois en parler. Y n'empêche, que ce soit pour le meilleur ou pour le pire, tu tenteras tout pour le surpasser, et ce, même au péril de ta vie.

Histoire

L'histoire de cette petite n'est pas des plus gaie, croyez moi, même si pour elle, c'est une enfance comme les autres mêlée par des embrouilles et du bonheur. Évidemment quand on finit par tuer ses propres parents, ça n'a rien d'un passé normal mais bon, chacun a sa vision des choses, et celle d'Azusa n'est définitivement pas banale. Mais je vais vous raconter plus en détail tout les faits marquant dans la vie de cette jeune fille...

Par un beau jour d'été, une enfante vit le jour. Avec ses cheveux dorés et ses grands yeux argentés, elle était sûrement le nouveau-né le plus étrange de ce monde. Mais un jeune garçon l'avait précédé dans cette étrangeté, elle n'était donc pas la seule. C'est donc le cœur léger qu'elle commençait sa vie de petite fille. Ses parents l'avaient nommé 'Azusa', qui se prononce singulièrement 'Adzussa'. Avouons que l'écriture phonétique est beaucoup moins attirante que le prénom en lui même. M'enfin passons. Dans cette maison, elle avait apporté la joie, mais cependant, le jeune garçon qui était déjà présent dans cette demeure avant sa naissance, ne semblait pas très ravi d'avoir une petite sœur. Chaque fois qu'il la voyait, il lui lançait un regard froid et lourd de haine. Azusa n'était pas vraiment en âge de comprendre tout cela, et lorsqu'elle commença à se déplacer sur ses quatre pattes, elle s'avançait souvent vers lui, en lui souriant d'un air joyeux. Et il l'envoyait bouler lorsqu'il de l'ignorait pas. Mais Azusa ne se décourageait pas, et allait même jusqu'à lui donner des jouets, et en particuliers ceux qu'elle préférait. Peu à peu, avec le temps, il devint plus gentil avec elle, et quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'Azusa articula son premier mot devant lui. « St...ing ! » s'était-elle exclamé -non sans mal- lorsqu'elle l'avait vu franchir le pas de la porte. Il avait été tout d'abord étonné puis avait finalement sourit. Azusa lui avait rendu son sourire, maintenant doté de quelques petites dents. Le temps passa et Azusa atteint bientôt les 1 an. Un grand moment. Ce jour là, Sting lui offrit un pendentif en forme de clé de sol, accroché par une magnifique chaîne. Il lui était bien grand, mais rien qu'en sachant que c'était lui qui lui avait offert, elle ne le quittais plus. Mais le jour suivant, Sting n'était plus là. Elle comprit bien vite qu'elle ne le reverrai pas avant longtemps. Il avait tout simplement fugué. Pourquoi ? Aucune idée, mais si un jour elle le retrouvait, elle le lui demanderai. Les mois, puis les années passèrent, et Azusa grandissait en fille unique. Mais depuis la disparition de son frère, ses parents étaient beaucoup moins affectifs envers elle et ils se disputaient beaucoup. A l'âge de 5 ans, elle prenait conscience que c'était à cause d'elle qu'ils s’entre-tuaient verbalement. Elle n'arrivait même plus à dormir. Malgré le fait qu'elle plaquait ses oreillers aussi fort qu'elle le pouvait contre ses oreilles, elle les entendaient toujours, se reprocher tout et n'importe quoi. Elle n'en pouvait plus. Heureusement que l'école était là pour lui vider la tête. Même si, dès son plus jeune âge, elle avait détesté devoir travailler à longueur de journée, elle préférait nettement être là que chez elle. Quand, elle entra à l'école primaire l'année suivante, ils commencèrent à la gronder, elle aussi. Son père se mit même à la frapper. Elle résistait, tentant de ne pas faiblir sous les coups de bâtons et de ceintures. Sa mère lui mettait même des vêtements longs, quelle que soit la saison, pour cacher les blessures dues aux coups. Azusa devint peu à peu une petite fille renfermée, sérieuse, et agressive. Je me dis que la phrase « On vit par le modèle que l'on suit. » est bien vraie. Chaque fois qu'un autre élève l'embêtait, elle se battait contre lui, et rentrait souvent avec quelques pansements ou bandages autour de ses membres meurtris. Mais avec le temps, elle finit par s'adoucir légèrement, et elle se fit des amis. Des amis qui supportaient son caractère étrange. Mais seulement, ils ne riaient pas quand elle était là, et elle préféra donc rester seule. Elle comblait son manque de bonheur par la nourriture, et cela marchait plutôt bien. Mais le jour de ses 12 ans, son père la battit plus fort que les fois précédentes, si bien qu'elle s'en effondra au sol, appuyée contre le mur. Les larmes ne coulaient même plus le long de son visage. Dans un accès de colère, elle attrapa un couteau et le plantât dans la poitrine de son père. Le temps qu'elle réalise qu'une large tâche rouge imprégnait la chemise blanche de son paternel, il était déjà trop tard. Elle recula de quelques pas, avant de s'effondrer au sol, à nouveau, à cause de ses jambes trop égratignées. Le dos contre un mur, elle observait, impassible le corps de son père qui tombait à présent au sol. Les yeux grands ouverts il avait un air horrifié. Sûrement semblable à celui qu'avait sa mère. Cette dernière se jeta sur le corps de son mari, et les yeux pleins de larmes tourna son regard vers Azusa. Elle avait l'air furieuse. Elle se leva et avança dans le couloir. Quelques minutes plus tard, elle revenait une valise en main. Elle la lança aux pieds d'Azusa.

- Va t'en. Je ne veux plus te voir.

Azusa, se leva difficilement, attrapa la valise et partit dans sa chambre pour faire ses bagages. Elle prit tout ce qu'il lui était cher, et qu'elle ne voulait pas laisser dans cette maison, et, en premier lieu, elle prit son pendentif qu'elle passa autour de son cou. Elle fourra quelques autres choses utiles dans la valise et la ferma. Elle regarda une dernière fois la pièce qui fut longtemps sa chambre, et partit dans l'obscurité de la nuit, sous les yeux éberlués de sa mère. Elle dormit en haut d'un arbre, dans un sac de couchage qu'elle avait emporté. Une question lui trottait dans la tête. Lui avait t-elle dit de partir pour la protéger ou bien parce qu'elle la haïssait à présent ? Une question qui n'aura probablement jamais de réponse. Le lendemain elle partait pour une autre ville, loin. La rumeur de son meurtre se répandrait sûrement très rapidement aux alentours et elle ne voulait pas que son passé, bien que récent, ne la rattrape. Elle vécu pas mal de temps dans la forêt, vivant en volant quelques repas chez des gens fortunés. Un jour, appuyée contre un arbre, elle chantait quelques notes de musiques quand elle fut surprise de voir un écureuil comme hypnotiser, avancer vers elle. Elle arrêta de chanter et le petit animal secoua la tête, comme s'il retrouvait ses esprits. Elle réessaya plusieurs fois et le même phénomène se reproduisait à chaque fois. Elle ne comprit que plus tard que c'était de la « Magie », grâce à un journal de magicien abandonné dans une poubelle. Elle entreprit donc d'apprendre à maîtriser sa magie. Et, avec le temps, elle la maîtrisa, peu à peu. Elle alla même dans un village pour trouver un petit travail et un logement. Dans ce petit village, elle se fit des amis. Des vrais amis. Depuis le temps qu'elle attendait ça ! Et ils riaient ensembles, avec elle. Eux, ils allaient au collège faire leurs études, tandis qu'elle travaillait dur pour gagner sa vie. Et ils se retrouvaient tout les soirs pour parler des nouvelles et de leurs journées. Azusa était enfin heureuse. Un jour, lorsque le livreur de journaux de magiciens lui lança un de ses rouleaux blancs, noircis d'écriture, elle écarquilla doucement les yeux. Il était écrit noir sur blanc, qu'un mage nommé Sting Eucliffe ainsi que son partenaire Rogue Cheney, tout deux Dragons Slayers, faisaient parler d'eux par leur force. Alors lui aussi était devenu mage ! Et il était en vie ! Quelle bonne nouvelle ! Mais en un éclair son enthousiasme retomba. Elle ne pouvait pas se présenter devant son frère, comme ça, alors qu'elle était faible ! Elle souillerai son nom, et elle ne se le pardonnerai jamais. Alors, tous les jours, après son travail, elle s’entraînait durant de longues heures pour améliorer ses techniques au corps à corps, ses techniques au combat à distance, ainsi que sa magie. En quelques années elle devint forte, et le jour de ses 15 ans, elle entreprit de commencer un voyage pour aller trouver son frère. Elle ne savait pas à quel point il était puissant, mais elle l'était aussi, à présent, et le "02" tatoué sur son bras le prouvait. Avant qu'elle ne parte, ses amis organisèrent une grande fête en son honneur. Bon nombres de gâteaux, de boissons et de nourritures recouvrait la table de banquet dans la salle des fêtes du village. Ce soir là, des cris de joies, des chants et des rires retentirent dans la minuscule ville, et à moins qu'il ne se passe quelque chose d'imprévus, la soirée promettait d'être une réussite. Depuis, elle voyage afin de retrouver son frère, et grâce à des journaux indiquant où se trouve la guilde de Sabertooth, elle y parvient facilement. Lorsqu'elle le retrouva, elle l'épia en cachette, pour devenir encore plus forte, et qui sait, peut être qu'un jour elle osera se présenter à lui.

Derrière l'écran



|| Prénom/ Pseudo/age||
Yotcha ♪
|| Code du réglement ||
Codes validés par Sting
|| Comment as-tu trouvé le forum?/ Comment le trouve-tu ?||
Par hasard, au beau milieu d'une conversation. Il est pas mal. ♪


Cette fiche a été codée par Madouce pour Epicode .


Dernière édition par Azusa Eucliffe le Jeu 15 Nov - 21:32, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leïla McDoway

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 24/10/2012

Feuille de personnage
Magie: Magical Luck
Âge: 13 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Mer 14 Nov - 13:33

Bonjour Azusa ! Tout d'abord bienvenue =) J'espère que tu te plaira ici. Et au fait, j'adore ton vava ! :3 Bref, Good Luck <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Mer 14 Nov - 15:03

Bienvenue sur le forum!
Il me tarde d'en savoir plus sur ton OC pour voir de quoi il est capable et si tu l'as bien travaillé ou pas.
J'ai validé les codes et je te souhaite comme chance pour ta fiche

En espérant que tu te plaises ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Heartfilia
Administratrice
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 26/09/2012
Age : 18
Localisation : dans ma guilde ♥

Feuille de personnage
Magie: Constelation
Âge: 17 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Mer 14 Nov - 17:55

Je vois que j'ai pas mon mot a dire alors je te souhaite la bienvenue sur le fofo
ravie qu'il te plaise et bon courage pour ta fiche Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Jeu 15 Nov - 17:31

Le Caractère ainsi que le physique sont bouclés. o/ (Enfin je crois...) Il ne me reste plus que l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Jeu 15 Nov - 21:59

Comme je te l'ai dis sur la CB, j'adore ton histoire! Vu que j'avais déjà lu les deux autres catégories et que pour moi, tout est en respect avec le règlement, je donne ma validation mais on va attendre qu'un autre membre du staff passe par ici, on ne sait jamais ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Ven 16 Nov - 16:45

Merci ! Mais j'ai juste une question. Puisque Lisanna disait qu'il fallait que j'intègre Saber avec un RP, je met "Mage solitaire" dans ma fiche non ?
Revenir en haut Aller en bas
Lisanna Strauss
Fondatrice
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 25/09/2012

Feuille de personnage
Magie: Take Over Animal Soul
Âge: 17 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   Ven 16 Nov - 17:08

Yep, met mage solitaire, dans ta fiche, sinon je te valide^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairytail-lgdm.forum-gratuit.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Please don't stop the Music ♪ [Being Written - Finish]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Please don't stop the music !!!!
» Don't stop the music [pv Charmas] [HOT]
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» 05_ i just can't stop loving you
» Music Mania V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail : La Guerre des Mondes ! :: Avant de Commencer :: Fiches Personnages :: Personnages Validés-
Sauter vers: